Le Contournement de Nîmes et Montpellier avance avec SYSTRA
21 juin 2016

Le Contournement de Nîmes et Montpellier avance avec SYSTRA

Débuté en 2012, le projet de Ligne Nouvelle dit « CNM », pour Contournement de Nîmes et Montpellier, entre dans une nouvelle phase en 2016 avec la pose des équipements ferroviaires : voie ferrée, caténaire, artères câblées, signalisation… La mise à disposition est prévue pour octobre 2017.

La première Ligne Nouvelle mixte et évolutive

Le Contournement de Nîmes et Montpellier avance : SYSTRA est responsable d’un groupement de maîtrise d’œuvre intégrée pour le groupement de réalisation OC’VIA Construction. Première Ligne nouvelle « mixte » et évolutive, elle est conçue pour accueillir des trafics de voyageurs comme de fret, de 80 km de long (60 km de section courante de Manduel à Lattes, et 20 km de raccordements).

Dans un réseau ferroviaire régional saturé, l’objectif est d’améliorer les dessertes, en désaturant la ligne existante, libérée du fret et d’une partie des dessertes grande vitesse. Cette ligne nouvelle permettra également de gagner 20 minutes sur un trajet direct Paris-Montpellier en TGV, dont le temps de parcours sera ramené à 3 heures.

En 2016, la pose des équipements ferroviaires

Après les études de conception, qui ont eu lieu de 2012 à début 2014, puis les travaux de génie civil en 2014 et 2015, les équipes sont passées à la phase d’installation des équipements ferroviaires. A noter sur ce projet une spécificité innovante intervenue entre temps : la pose d’une sous-couche grave bitume. Cette structure d’assise de la plateforme permet de consommer moins de matériaux et de réaliser une grande partie des travaux en mode routier, facilitant ainsi une importante co-activité. L’entretien est également amélioré, car la grave bitume empêche la pousse de mauvaises herbes et en absorbe les vibrations de roulement.

Arrivent ensuite la signalisation (bloc automatique lumineux et ERTMS de niveau 1), l’installation de l’alimentation électrique (caténaire et sous-stations) et la pose des rails sur le ballast et les traverses en béton. Les essais préalables à la mise en service du tronçon auront lieu en 2017. La ligne pourra alors accueillir des circulations de trains de fret à 120 km/h et de voyageurs à 220 km/h dans un premier temps, puis à 300 km/h à terme.

En savoir plus avec la fiche du projet CNM et le site internet d’OC’VIA.
Crédit photographique : © OC’VIA Yannick Brossard.

Retour haut de page
SYSTRA 72, rue Henry Farman 75015 Paris – France – T. +33 1 40 16 61 00
Contact