06 novembre 2020

Un mois après la tempête Alex, il est toujours difficile de rejoindre la vallée de la Roya. Alors que les routes sont impraticables, le seul moyen de déplacement et de ravitaillement des habitants est la ligne de TER franco-italienne Coni-Vintimille.

Copyright : Office de tourisme de Tende

Du 30 septembre au 3 octobre dernier, la tempête Alex a traversé l’Europe occidentale et dévasté le sud-est de la France et le nord de l’Italie. Les précipitations ont emporté de nombreuses habitations mais aussi une douzaine de ponts et des kilomètres de routes. Depuis un mois, la seule façon d’accéder à certains villages est la ligne reliant Coni à Vintimille, récemment rénovée par SYSTRA. Elle traverse la vallée des Merveilles et donne son nom à ce TER, le « Train des Merveilles », dont les premiers tronçons ont été ouverts dès 1898.

Une rame de TER spécialement transformée

Après la tempête, la ligne a repris du service dès la première semaine d’octobre au départ de Nice, d’abord vers Breil-sur-Roya puis, depuis le 19 octobre, jusqu’à Saint-Dalmas de Tende, à la frontière avec l’Italie. Ils y acheminent passagers mais aussi dons, matériels et denrées de première nécessité. Pour cela, une automotrice grande capacité (AGC) a même été transformée en train de fret : un tiers des sièges et des barres de maintien ont été retirés, les cloisons démontées et le sol protégé par un plancher de bois. 25 palettes sont ainsi transportées chaque jour  dans la montagne, déchargées à Breil-sur-Roya et dans une gare provisoire à 2 km de Saint-Dalmas de Tende, avant d’être en partie héliportées dans la vallée.

Le choix du TER pour assurer ce service se justifie par la hauteur des quais, adaptée aux rames et non à des trains de fret conventionnels, ainsi que par le poids des rames qui doit être identique à celui d’un train de voyageurs classique. Ce TER de fret part tous les jours à 12h09 de Nice accolé à une rame voyageurs classique. Une dizaine de dessertes ont lieu entre Nice et Breil, puis 2 allers-retours quotidiens poursuivent de Breil jusqu’à Saint-Dalmas de Tende (1h30 de trajet total). De quoi désenclaver la vallée de la Roya en attendant la reconstruction des routes.

À ce jour, Tende n’est accessible par le train que depuis l’Italie : la ligne doit encore être dégagée côté français. La remise en service complète devrait intervenir à la mi-février 2021.

Coni-Vintimille : plus que jamais une ligne de vie 

Cette ligne régionale franco-italienne, SYSTRA la connaît bien : après plusieurs études successives en 1997, 2003 et 2007, nos équipes ferroviaires ont assuré la maîtrise d’œuvre (MOE) des travaux et les vérifications techniques nécessaires à la régénération pour SNCF Réseau du tronçon situé en France, reliant la gare de Breil-sur-Roya au tunnel du col de Tende.

Durant cette mission de 15 mois, de juillet 2017 à décembre 2018, la ligne a été sécurisée et confortée, dix filets détecteurs de chute de rochers installés, six grillages plaqués ancrés pour maintenir les parois, une partie des rails renouvelés, une partie des voies épurée (ballast régénéré jusqu’à la sous-couche), et une partie des composants de la voie remis en état. Nous avons également contribué à la mise en place du SCMT (système de contrôle de la marche des trains, équivalent au KVB en Italie). L’objectif de cette opération était le maintien des circulations à une vitesse limitée à 40 km/h pour les 10 à 15 prochaines années, afin d’empêcher une fermeture définitive de la ligne.

Dernières actualités

Pour ne manquer aucune communication SYSTRA, rendez-vous sur les réseaux sociaux !
elementum lectus facilisis quis porta. Praesent