26 janvier 2021
Crise sanitaire, nouvelle organisation, projets en cours et à venir... Pierre Verzat, Président du Directoire de SYSTRA, et Didier Traube, Directeur Général Adjoint de SYSTRA France, reviennent sur l'année écoulée et tracent les perspectives de SYSTRA en France.

1/ Quel impact la crise sanitaire a-t-elle sur l’activité de SYSTRA ?  

Pierre Verzat : Nous avons fait preuve d’une grande résilience en réorganisant rapidement notre production, nos projets ont pu continuer sans prendre trop de retard. Il nous manquera un peu de chiffre d'affaires par rapport au budget, mais nous restons en croissance de 8% par rapport à 2019. Nos entrées en commandes, à 736 M€, sont conformes à notre budget.

La crise a démontré la robustesse de notre organisation autour de pays clés et le fort engagement de l’ensemble de nos équipes, partout dans le monde.

En 2021, nous prévoyons une activité qui restera soutenue et notre carnet de commandes au niveau mondial de plus de 1 milliard d'euros nous permet de rester confiants en l’avenir.

La crise a démontré la robustesse de notre organisation autour de pays clés et le fort engagement de l’ensemble de nos équipes, partout dans le monde.

Pierre VERZAT

Didier Traube : SYSTRA France s’est fortement mobilisée et nos équipes ont fait preuve d’une réactivité et d’une adaptabilité exceptionnelles.

SYSTRA France a maintenu sa capacité de production lors du premier et du deuxième confinement.

Lors du premier confinement, nous avons su accompagner sans inertie le redémarrage des chantiers.

  • Les mises en service ont continué (ligne 14 du métro parisien, ligne D du tram de Bordeaux…), des lignes ferroviaires réhabilitées sont entrées en phase d’essais ;
  • Les liens avec nos clients n’ont jamais été rompus, nous les avons accompagnés et nous continuons d’être à leurs côtés afin de répondre aux enjeux du moment et aux nouveaux enjeux liés à la crise (qualité de l’air, flux vélos et piétons…) et pour préparer le retour à une certaine forme de “normalité”.

SYSTRA France a maintenu sa capacité de production lors du premier et du deuxième confinement.

Didier TRAUBE

2/ L’activité en France est en passe de s’incarner dans une filiale autonome. Pour quelles raisons et dans quel but ?

Pierre Verzat : C’est la déclinaison directe de l’évolution de notre organisation mondiale, engagée déjà depuis plusieurs mois : une stratégie articulée autour de pays clés agiles et plus autonomes dans la mise en œuvre de leurs stratégies locales, au plus près de leurs marchés et de leurs clients. Il s’agit là d’une formalisation juridique permettant de clarifier le périmètre opérationnel français et le périmètre du Groupe.

Cette évolution est en cours, elle est encore soumise à l'avis des instances représentatives du personnel et pourrait être finalisée durant le premier semestre de cette année.

Didier Traube : Les actions de développement commercial récemment engagées par la France vont se poursuivre de manière identique. Ce projet de création de la filiale en France vise principalement à faciliter le pilotage de nos activités en les organisant au sein d’un périmètre opérationnel, juridique et social homogène.

Pour nos clients et partenaires français, cette évolution leur permettra d’identifier plus clairement les interlocuteurs à leur service.

Les projets menés par SYSTRA France pour l’international vont également se poursuivre, et nous continuerons de renforcer les interactions de nos collaborateurs entre eux, où qu’ils se trouvent dans le monde. C’est la force de notre Groupe, et nous devons continuer à la développer.

3/ Quels grands projets SYSTRA France aura à mener dans l’année à venir ?

Didier Traube : Nous sommes mobilisés sur de nombreux projets au long cours que nous continuerons d’accompagner, tels que :

  • Le Grand Paris Express, les prolongements de lignes de la RATP, Eole,
  • La Ligne Nouvelle Provence Alpes Côte d’Azur, l’ERTMS Paris-Lyon, la Modernisation de la gare Lyon Part Dieu,
  • Le tunnel Euralpin Lyon-Turin,
  • Les métros de Toulouse et Marseille,
  • Les nombreux projets de la Métropole de Lyon.

Nous souhaitons également nous engager encore plus en faveur de la transition environnementale en proposant des solutions protectrices de l’environnement, et aussi contribuer à définir la ville de demain, pour s’adapter aux nouveaux usages et attentes des voyageurs, que ce soit en termes de multimodalité, d’efficacité ou encore d’outils digitaux.

Nous mettons par ailleurs en œuvre des compétences diversifiées de conduite d’opération, conseil, ingénierie foncière et environnementale, concertation, et sommes capables d’appliquer nos capacités d’ingénierie système à des domaines connexes à la mobilité : déploiement de réseaux de télécommunications pour Hivory, des opérations d’aménagement d’envergure à l’instar d’Euromed, des projets d’éolien offshore, des opérations foncières et de concertation pour RTE…

4/ Quelles sont les perspectives de SYSTRA france à moyen et long terme ?

Didier Traube : En France, le besoin de mobilité continue de croître, même s’il connaît un ralentissement du fait de la crise et qu’il évolue dans ses usages. Nos marchés historiques restent dynamiques : le Grand Paris et l’ensemble des métropoles de province, des extensions de tramways (Nice, Tours, Brest…), le bouclage de tangentielle nord en Île-de-France (tram-train) en 2021, la poursuite de la modernisation du réseau ferroviaire national et des lignes de desserte locale… et l’on reparle de Grande Vitesse (Roissy-Picardie, Montpellier-Perpignan…). Notre carnet de commande représente à ce jour 16 à 18 mois d’activité avec plus de 270 M€.

A moyen terme, nous souhaitons contribuer à définir et bâtir la ville et le territoire de demain à l’heure où mobilité, environnement, transition énergétique et aménagement doivent être toujours plus considérés dans leur globalité et comme interdépendants. Nous sommes convaincus que notre savoir-faire peut répondre à ces enjeux structurants pour l’avenir. Cela ouvre le champ des possibles et c’est très enthousiasmant pour nos équipes.

Pierre Verzat : Oui, la France est un pays absolument essentiel dans le développement du groupe SYSTRA. Nos équipes françaises, avec leur expertise de pointe dans des domaines tels que l’ensemble des constituants des systèmes de transport, y compris leur automatisation, la remise à niveau de systèmes exploités, ou encore les ouvrages d’art et les travaux souterrains, sont également mobilisées sur des projets internationaux d’envergure. Citons par exemple le projet High Speed 2, au Royaume-Uni.

C'est un atout unique pour le groupe de savoir fédérer ainsi les expertises techniques de cinq pays différents pour un projet emblématique. Nous allons poursuivre cet effort d'interconnexion de nos entités tout en soutenant une vigoureuse croissance internationale grâce à des acquisitions.

Nous bénéficions d'un soutien fort de nos actionnaires historiques, qui maintiennent leur confiance dans la stratégie de croissance du groupe SYSTRA et y contribuent en capital.

Nous bénéficions d'un soutien fort de nos actionnaires historiques, qui maintiennent leur confiance dans la stratégie de croissance du groupe SYSTRA et y contribuent en capital.

Pierre VERZAT

5/ Quelles sont, selon vous, les conditions de la réussite de SYSTRA France ?

Pierre Verzat : Notre succès repose avant tout sur l’engagement et l’excellence de nos équipes. Notre mission, qui est d’apporter des solutions de mobilité sûres et durables aux populations, est le principal levier de motivation de tous les talents du Groupe, actuels et futurs. Se positionner sur des sujets aussi essentiels, ayant un impact positif sur nos sociétés, est un facteur clé de succès pour l’avenir.

Didier Traube : Nous avons déjà de nombreux atouts : plus de 60 ans d’expérience, l’excellence de nos équipes, un bon maillage du territoire avec de nombreuses implantations dont 7 sites principaux (Paris, Lyon, Marseille, Nantes, Lille, Toulouse, Bordeaux) répartis sur le territoire.

Mais nous ne devons pas nous reposer sur nos acquis. Plus que jamais, nous souhaitons mieux comprendre les enjeux de nos clients, les écouter, pour inventer avec eux les mobilités de demain et apporter des solutions robustes et innovantes.

Pour ce faire, il nous faudra poursuivre notre dynamique de recrutements et de formation de nos 1750 collaborateurs : ils sont notre richesse !

Dernières actualités

Pour ne manquer aucune communication SYSTRA, rendez-vous sur les réseaux sociaux !