Tramway de Bordeaux :
inauguration de l’extension de la ligne C
19 décembre 2016

Tramway de Bordeaux :
inauguration de l’extension de la ligne C

L’extension de la Ligne C du tramway de Bordeaux, appelée Tram-Train du Médoc le temps de l’étude, a été inaugurée le 17 décembre en présence du Maire de Bordeaux, M. Alain Juppé, du Président du Directoire de SYSTRA, M. Pierre Verzat et du Directeur Général Adjoint France et Innovation M. Mathieu Dunant.

Conçus par SYSTRA, ces 7,2 km de voies relient la métropole à sa périphérie. C’est pour SYSTRA l’aboutissement de 8 ans de travail et de l’engagement de 50 personnes.

Une nouvelle branche de la Ligne C

Cette extension de la Ligne C du tramway de Bordeaux a pour vocation d’améliorer la desserte en transports en commun du nord-ouest de l’agglomération bordelaise. Porte d’entrée vers la métropole pour les habitants du Médoc, cette nouvelle branche dessert 6 stations situées à Bordeaux, Le Bouscat, Bruges, et offre un nouveau terminus à la Ligne C à la Gare de Blanquefort. Près de 4 500 nouveaux voyageurs sont attendus chaque jour, pour un intervalle d’une rame toutes les 15 minutes.

Huit ans de projet

Cette inauguration est pour SYSTRA l’aboutissement d’un projet commencé en 2008 par la réalisation d’une étude de faisabilité pour la circulation d’un tramway. Puis, à partir de février 2010, le Groupement TISYA* piloté par SYSTRA a assuré la maîtrise d’œuvre.

D’une longueur de 7,2 km, la voie unique du tramway a été construite à côté de la voie ferroviaire, séparée par une clôture. Elle est habilitée à recevoir à terme un trafic partagé entre trains de voyageurs, de fret, et tramways grâce à une conception prenant en compte les hypothèses d’évolution. Afin de garantir un service voyageur optimal, les stations ont été dotées d’évitement, et les arrêts Bruges et Blanquefort proposent des correspondances avec le réseau TER pour un usage multimodal de l’offre de transports.

Une grande première

L’objectif a été d’intégrer une voie ferrée dans un espace très restreint, bordé d’un côté par des parcelles riveraines et de l’autre par une voie en exploitation. Pour rendre cela possible, il aura fallu relever deux défis techniques de poids, comme retenir la meilleure solution technique permettant de répondre à des sols de piètre qualité (purges, traitement en place, renforcement de sol par inclusion), et également limiter au maximum les impacts parcellaires.

Un des enjeux majeurs de ce projet était les passages à niveau qu’il fallut rendre aptes à fonctionner pour des trains aussi bien que pour des tramways. Trois existaient, un quatrième a été automatisé, et tous ont été adaptés à l’ajout de la voie du tramway : une grande première en France. Cette installation a nécessité des modifications importantes des équipements de signalisation de la SNCF, afin qu’ils réagissent au passage de tous les matériels roulants, tramways inclus.

SYSTRA et Bordeaux

C’est en 2003 que le réseau de tramway moderne a ouvert à Bordeaux. La ville possède un réseau de 3 lignes, longues de plus de 60 km et desservant 117 stations. Entièrement conçu par SYSTRA depuis la fin des années 1990, le tramway a profondément bouleversé les déplacements des bordelais, permettant un report modal du trafic automobile. Son intégration a particulièrement tenu compte du caractère historique et classé du centre-ville, réussissant une intégration discrète notamment au moyen d’une alimentation par le sol sans caténaire, qui fut une première mondiale. Cette mise en service est la dernière de la troisième phase qui comportait 6 extensions de lignes, un nouveau centre de maintenance et de remisage ainsi que 6 terminus partiels.

Primé au Palmarès des Mobilités 2016

Le 7 décembre ont été remis les prix du Palmarès des Mobilités 2016, organisé par Ville, Rail & Transports (VRT). Le lauréat du Prix de la modernisation est Bordeaux Métropole, pour la mise en place de services partiels sur le réseau tramway qui accompagne l’ensemble des extensions du réseau dont celle de la ligne C. Une récompense qui honore également SYSTRA, qui assure depuis le début la conception puis la maîtrise d’œuvre opérationnelle des terminus partiels.

*TYSIA : nom du Groupement composé de SYSTRA, mandataire, ARTELIA, INGEROP et ECCTA.
Crédit photo : Marie-Françoise Jay

Retour haut de page
SYSTRA 72, rue Henry Farman 75015 Paris – France – T. +33 1 40 16 61 00
Contact