Paris – Bordeaux en 2h04 : une réalité depuis le 2 juillet grâce aux équipes de SYSTRA
7 juillet 2017

Paris – Bordeaux en 2h04 : une réalité depuis le 2 juillet grâce aux équipes de SYSTRA

SEA, trois lettres pour désigner la Ligne à Grande Vitesse qui relie la façade atlantique à l’Europe et à la péninsule ibérique. Six ans seulement, un record pour une LGV en France, pour construire 302 km de ligne nouvelle entre Tours et Bordeaux et 38 km de raccordements. Ce projet a mobilisé près de 9000 personnes, dont 700 collaborateurs de SYSTRA, de la construction jusqu’aux essais.

Un projet structurant pour l’avenir de la mobilité en Europe

Bordeaux n’est plus qu’à 2h04 de Paris contre 3h14 auparavant, et répond ainsi aux besoins de mobilité de 20 millions de voyageurs. La LGV, reliée au réseau ferré national, renforce l’attractivité des territoires.

SEA s’inscrit pleinement dans les engagements du Grenelle de l’Environnement : favoriser la desserte des territoires et réduire les gaz à effets de serre. Un aller/retour Paris-Bordeaux en TGV, alternatif au transport aérien, correspond à une économie de 50 000 tonnes de CO2 par an.

La dimension humaine, clé de la réussite du projet

Dès la conception, l’importance des enjeux de planning, budget et qualité ont établi combien la dimension humaine était clé. À chaque phase, il a fallu anticiper sur les compétences nécessaires et les mobiliser au bon moment.

Des engagements forts ont également été pris en faveur de la transmission de savoir-faire des plus expérimentés vers les plus jeunes et de la montée en compétences des collaborateurs.

Le plus grand chantier ferroviaire d’Europe et le plus grand partenariat public-privé ferroviaire

Porteur d’enjeux forts, SEA avait besoin de partenaires robustes prêts à prendre leur part de risques dans ce projet. Réunis autour d’une même vision de long terme, SYSTRA a été partenaire de VINCI se sont alliés pour imaginer une nouvelle manière de concevoir et réaliser ce projet : des délais de construction plus courts, des coûts maîtrisés et un risque « trafic » porté par le concessionnaire. C’est à ce jour le plus grand PPP ferroviaire signé en France (7,8 milliards d’euros), d’une durée de 50 ans.

Ce modèle contractuel a permis de mobiliser les ressources et les capacités d’innovation de partenaires privés au service du développement du ferroviaire français, tout en maintenant une réalisation d’ouvrage efficace.

Une ligne à la pointe de l’interopérabilité ferroviaire en Europe

Le projet de LGV SEA s’équipe des derniers standards européens en matière de circulation ferroviaire, et notamment l’European Rail Traffic Management System (ERTMS) : ce système unifié de sécurité de signalisation et de supervision garantissant l’interopérabilité entre les différents réseaux ferroviaires nationaux.

L’objectif est de permettre l’établissement d’un véritable réseau ferroviaire européen afin que l’ensemble des opérateurs ferroviaires puisse faire circuler leurs trains sur cette ligne.

SYSTRA partie-prenante de l’exploitation et de la maintenance

Dès la mise en service de la ligne, MESEA sera en charge de l’exploitation et de la maintenance (VINCI Concessions (70 %) et SYSTRA (30 %)). Associée dès la phase de conception, afin d’intégrer au plus tôt les contraintes en phase d’exploitation et respecter les exigences de sécurité et de performance en vigueur, MESEA a développé des concepts innovants.

La LGV SEA en chiffres

  • 302 km de ligne nouvelle et 38 km de raccordement
  • 6 ans de conception-construction
  • 320 km/h en vitesse d’exploitation
  • 488 ouvrages d’art dont 19 ouvrages de plus de 200 m de longueur
  • Une signalisation bi-standard inédite et prête pour les circulations ferroviaires européennes
  • Une participation de 44 ans dans la maintenance de la ligne à travers MESEA.

Crédit photo : SNCF ©Maxime Huriez

Retour haut de page
SYSTRA 72, rue Henry Farman 75015 Paris – France – T. +33 1 40 16 61 00
Contact